Bail Individuel ou bail Commun en Colocation ?

  • 02 Mars 2018
  • Aucun commentaire

Quel type de bail je vais instaurer dans mon investissement en colocation ?

 

En matière de colocation, un ou plusieurs contrats est possible entre le bailleur et les colocataires. C’est la distinction entre le bail commun et le bail individuel.

 

Voici une vidéo simple qui résume les différences majeures entre ces deux types de baux.


 

Bail Commun

Bail individuel

Tous les colocataires signent le même contrat

 

Les colocataires peuvent jouir de l’appartement dans sa globalité

 

Le contrat ne différencie pas les parties communes des parties privatives

 

Il faut respecter les conditions légales de peuplement soit un appartement de minimum 9 m2 pour un locataire, 16 m2 pour 2 locataires puis + 9 m2 par personne supplémentaire



 

Chaque colocataire a son contrat qui lui est propre

 

L’appartement est divisé en plusieurs espaces qui sera attribué aux colocataires. En général, cette division est faite en fonction du nombre de chambres de l’appartement

 

Depuis la LOI ALUR, le bailleur est obligé de mettre à disposition de chaque colocataire, une partie privative d’au moins 14 m2

Attention : les parties communes n’entrent pas de le calcul imposé par la loi

Donc, en bail individuel, les chambres doivent faire au minimum 14 m2 pour être conforme à la loi.


 

 

La clause de solidarité dans le bail commun

La clause de solidarité va lier financièrement les colocataires entre eux sur le réglement du loyer. Elle n’est absolument pas obligatoire dans un bail commun.

 

À titre personnel

 

Aujourd’hui, je privilégie le bail commun, car je ne suis pas en mesure d’offrir 14 m2 de partie privative instaurée par la loi Alur.

Je n’intègre pas non plus de clause de solidarité, car je vise des profils variés de colocataires. Souvent, je recherche des personnes qui ne se connaissent pas, ayant un bon profil avec garant et qui ne souhaite pas se lier financièrement à des inconnus.

 

À vos investissements,

Vincent